Apprenez-en plus sur les crédits immobiliers

Avoir sa propre maison est le rêve de beaucoup de personnes de nos jours. Cependant, ce rêve peut sembler être irréalisable si vous ne disposez pas d’assez de revenus pour vous procurer votre maison. Une option serait de recourir à un crédit immobilier pour vous aider à obtenir la maison de vos rêves. Si ce terme vous semble peu familier, nous vous expliquerons tout dans cet article.

Qu’est-ce qu’un crédit immobilier ?

Un crédit immobilier est un prêt qui permet de payer une maison en plusieurs versements, le bien immobilier servant de garantie. Cela signifie que la propriété passera au prêteur si les paiements ne sont pas effectués. C'est la raison principale pour laquelle un prêt hypothécaire est une excellente décision.

Si vous le souhaitez, vous pouvez même faire un rachat de crédit immobilier. Alors, cliquez ici pour découvrir les banques qui en proposent. Pour contracter un prêt hypothécaire, deux conditions sont nécessaires. D’abord, soyez à jour dans vos paiements. Cela dépend du rapport entre vos revenus et les remboursements que vous devez effectuer.

La règle générale est que les versements ne doivent pas absorber plus de 30 ou 35 % du revenu de l'acheteur. Ensuite, vous devez avoir des économies. Les banques n'accordent généralement pas d'hypothèques supérieures à 80 %, c'est-à-dire que les hypothèques ne couvrent pas le prix total de la maison.

Que faire si vous n'avez pas assez d'économies pour compléter le crédit ?

Une option pourrait être de chercher une autre maison qui corresponde à nos possibilités. Une autre option consiste à demander un prêt personnel complémentaire à la même entité ou à une entité différente. Le problème est que, pendant un certain temps, deux versements seraient combinés et que l'économie nationale pourrait être très tendue.

Si vous avez un compte de logement et que le logement est la résidence habituelle de l'acheteur, vous pouvez l'utiliser. Ces comptes vous permettent d'épargner et, accessoirement, de déduire les montants cotisés dans votre déclaration d'impôt sur le revenu des personnes physiques, dans les limites fixées par la loi.

En échange, les détenteurs doivent procéder à l'achat dans un certain délai maximum, normalement quatre ans. S'ils ne le font pas, ils doivent rembourser aux autorités fiscales les déductions fiscales qu'ils ont effectuées.

Auteur de l’article :