Comment fonctionne l’assurance loyer impayé ?

Vous souhaitez mettre en location un logement qui vous appartient, mais vous voulez éviter de croiser la route d’un mauvais payeur. La meilleure façon de vous protéger est de souscrire une assurance loyers impayés en plus de votre assurance habitation. Cet article vous explique comment fonctionne l’assurance loyers impayés.

Assurance loyer impayé : comment ça marche et quel est son prix ?

C’est dans le souci de couvrir le risque des loyers impayés que les compagnies d’assurances ont conçus des contrats d’assurance habitation spécifiques. Ces contrats permettent donc aux propriétaires de logement de louer ces derniers en toute sérénité. Une assurance loyer impayé vous permet donc d’obtenir auprès de votre assureur, une compensation si votre locataire n’arrivait plus un jour à s’acquitter de son ou ses loyers. Cela vous évitera donc les pertes de revenus qui sont en rapport avec ce défaut de paiement.

Il est vrai que les prix se définissent en fonction des options du contrat choisies et de l’assureur. Sachez cependant que de façon générale, le montant de l’assurance des loyers impayés ne dépassera pas les 5 % du loyer annuel et avec les charges aussi. N’oubliez pas non plus les frais fixes des compagnies. Ce type d’assurance offre également un avantage au propriétaire, car le montant des cotisations sera directement défalqué de ses revenus fonciers. Pour plus de précisions, découvrez ici des informations en lien avec l’assurance loyers impayés.

Assurance loyer impayé : que couvre-t-elle ?

La première chose qui est déjà claire, c’est que cette assurance vous protège des loyers impayés de la part de vos locataires. Si les dégradations et détériorations observées au départ du locataire dépassent le dépôt de garantie, cette assurance prend donc en charge les dégâts. Vous (propriétaire) serez également couvert en cas de départ prématuré ou de décès du locataire. L’assurance vous versera dans ce type de cas, les loyers impayés jusqu’au moment où vous recommencez à jouir de votre bien. Enfin, vous serez aussi protégé contre les frais de contentieux au cas l’affaire des loyers impayés est traduite en justice.

Auteur de l’article :