DROM-COM-TOM : quel rapport avec la France métropolitaine

L’histoire de la France ne se limite pas uniquement à son territoire qui se situe sur le continent européen. Afin de vous assurer d’écrire son histoire dans sa plénitude, vous devez prendre en compte la deuxième partie de la France métropolitaine qui se situe dans les Caraïbes. Peut-être que les expressions tels que DROM, COM et TOM ne vous disent absolument rien. Cependant, si vous voulez évoquer cette deuxième partie de la patrie mère, il est inévitable de faire allusion à ces expressions.

Départements ou Régions d’Outre-Mer (DROM)

Pour comprendre tout sur l’Outre-Mer, il existe un site intéressant que nous vous recommandons. En effet, quand l’on parle d’Outre-Mer, sachez qu’il s’agit de cet espace territorial qu’occupe la France en dehors de la métropole. Cette partie est subdivisée en trois catégories compte tenu des réalités politiques.
L’une de ces trois catégories est appelée DROM. Cet espace est constitué de la Martinique, la Guadeloupe, la Guyane, Mayotte, et la Réunion. Les DROM restent une partie à part entière du territoire hexagonal. Ils fonctionnent selon les mêmes statuts qui régissent les départements et régions de la France métropolitaine et jouissent également des mêmes privilèges.

Collectivité d’Outre-Mer (COM)

Composé de la Polynésie française, de Saint Martin, de Saint Pierre-et-Miquelon, de Saint Barthélémy et de Wallis-et-Futuna, les collectivités d’Outre-Mer restent également des espaces sous la tutelle de la France. En revanche, elles bénéficient d’une autonomie considérable. Dotées d’une assemblée indépendante qui juge de la recevabilité des lois venant de la métropole, les COM possèdent leur propre administration.

Territoires d’Outre-Mer (TOM)

Les Territoires d’Outre-Mer sont des exceptions dans cet espace ; et elles ne concernent que la nouvelle Calédonie. Bien qu’il soit aussi sous le joug de la France, ce territoire bénéficie d’une indépendance relative qui lui permet de se démarquer des DROM ou encore des COM. La Nouvelle-Calédonie est dotée de sa propre Assemblée autonome et aussi de son administration. Ses populations sont libres de s’affranchir ou pas du joug colonial en organisant un référendum d’autodétermination.

Auteur de l’article :