La dette publique de la France : les incidences sur l’économie

Une dette publique peut se définir comme étant l’ensemble des engagements financiers contractés par un état et ses collectivités publiques sous forme d’emprunt pour financer son fonctionnement. On en dénombre deux sortes : la dette publique intérieure et la dette publique extérieure. Tous les pays au monde à un moment donné de leur histoire ont fait appelle à la dette publique. Le présent article parle de la dette de la France et notamment les incidences sur l’économie.

Dette publique de la France en hausse

La France est un pays hautement endetté. En 2019, l’endettement de la France équivaut à 99,6% du Produit Intérieur Brut, cette page vous édifiera davantage. Au 1er trimestre 2019, la dette publique de la France a connu une hausse de 43,6 milliards d'euros par rapport au trimestre précédent pour atteindre 2 358,9 milliards d'euros (2 315,3 milliards au troisième trimestre 2018), soit une hausse de 1,9%. La dette publique de la France s’approche à grands pas de la barre de 100% du PIB. Elle continue de connaître une ascension. Des organismes financiers à l’international tels que le Fond Monétaire International (FMI) s’inquiète de la situation de la dette publique de la France. Le Fonds invite la France à un effort budgétaire structurel ambitieux face à une dette jugée trop élevée et sujette à l’inquiétude à moyen et long terme. Cette situation a inexorablement des répercussions sur les ménages français.

Conséquence sur les ménages

Une dette forte augmente les taux d’intérêt et peut nuire à la capacité d’emprunt des ménages et des entreprises. Elle concourt à la réduction de la croissance économique et ralentit par ricochet la croissance du Produit Intérieur Brut. Chaque seconde, les intérêts de la dette publique de la France coûtent près de 1500 euro, soit plus de 46,1 milliards d’euros sur une dette publique totale de plus de 2.105 milliards d’euros environ. Ce qui correspond à une dette de plus de 30.000 euros par français et à 1.700 euros d’intérêts par famille.

Auteur de l’article :