Tout savoir sur l'ostéo fluidique énergétique

Avez-vous une fois entendu parler de l'ostéo fluidique énergétique ? Savez-vous vous ce que c'est ? Cet article est là pour vous aider à comprendre. Nous y parlons de tout ce que vous devez savoir sur  l'ostéo fluidique énergétique.

C'est quoi l'ostéo fluidique énergétique ?

L'ostéopathie fluidique est une thérapie qui se base sur l'organisation d'un réseau réactif. L'osteo fluidique acupression connecte les différentes parties du corps autour des circulations énergétiques. L'ostéopathie a pour rôle de prévenir, diagnostiquer et de traiter de façon manuelle les dysfonctionnements du corps afin de rétablir sa mobilité. Non seulement cette pratique prend en compte les différents éléments du corps humain ainsi que les facteurs environnementaux, mais elle existe aussi sous plusieurs formes ou techniques dont l'ostéo fluidique énergétique. Le but ici n'est pas de soigner mais de faire circuler l'énergie dans tous le corps. Selon les praticiens de cette technique, on travaille à la fois sur le physique et sur le côté émotionnel du client, puisque certains souvenirs peuvent engendrer des douleurs en bloquant la personne. Cette dernière va donc devoir travailler sur sa mémoire afin de digérer tout ce qui n'avait pas été digéré et évacuer aussi les mauvais souvenirs.

Harmoniser le conscient et l'inconscient

Le patricien de cette technique ne s'intéresse pas qu'aux symptômes, mais il va plus loin pour aller rechercher la cause de la douleur. Et pour réussir cette technique, il faut obligatoirement tenir compte du côté psychosomatique de certaines parties du corps. En effet, si les reins sont par exemple douloureux, cela peut être due à un deuil. Alors il revient maintenant au spécialiste de faire parler le corps. Ce dernier devient un genre de médiateur entre le conscient et l'inconscient.

Par ailleurs, il faut rappeler que la boîte crânienne est tapissée par la dure-mère qui à son tour est prolongé jusqu'à la colonne vertébrale en s'attachant solidement sur le sacrum. C'est cette liaison anatomique particulière qui justifie le fait que les chocs sur le sacrum génèrent des problèmes crâniens.

 

Auteur de l’article :